fbpx

LA PÉPINIÈRE AGRICOLE

Bande Gaza : un contexte d’insécurité alimentaire alarmant

 

Sous blocus depuis 2007, la zone n’a qu’un accès restreint aux aliments par importation. Les 2 millions d’habitants reposent principalement sur la culture de leurs terres. Les paysans gazaouis sont malheureusement aussi victimes de l’embargo qui sévit sur les plants, semis et traitement agricoles, les empêchant de cultiver leurs terres et par conséquent, subvenir aux besoins de la population.

80% de la population gazaouie dépent de l’aide humanitaire. 

arrosage semis pépinière agricole gaza

Naissance du projet agricole

En partenariat avec l’UJFP, une pépinière agricole a pu sortir de terre dans le Sud-Est de la bande de Gaza (villes de Khuza’a et Abasan) en juin 2020. D’une surface de 6400m2, son but est d’héberger les plants et semis nécessaires aux paysans dans la culture de leurs terres, localisées aux alentours de la pépinière.

Quelques mois seulement après sont ouveture, la pépinière agricole connait un grand succès auprès des paysans, les demandes afflues, au point que les réservations de plants et semis se font plusieurs mois à l’avance. Pour répondre à la demande, un agrandissement de la pépinière a été réalisé au cours de l’été 2021. 

Savoir être à l’écoute des bénéficiaires

Les paysans premiers bénéficiaires du projet, sont égalemet les premiers acteurs sur le terrain et détiennet toutes les informations clés sur l’environnement agricole de la zone. C’est pourquoi la pépinière a recruté un ingénieur agricole à l’été 2020, dont le rôle est de réaliser des enquêtes de terrain. Allant d’agriculteur en agriculteur, il recolte leurs témoignages, inspecte leurs cultures et les conseille dans les traitements à leurs procurer. Ceci nous permet de mieux cibler les besoins. 

Pour pérenniser l’activité de notre pépinière agricole, et ainsi, l’agriculture dans la bande de Gaza, votre soutien est indispensable. 

Pépinière

 

Témoignage d’un paysan sur l’apport de la pépinière

Notre projet en image avec les témoignages de Abd Nasser Abu Teamah, maire du village de Khuza’a ainsi que de Mutasem Eliwei, le coordinateur du projet agricole d’Humani’Terre et de l’UJFP sur place, qui mettent en lumière des apports de la pépinière au développement et au maintien de l’équilibre économique de la région. 

 

La pérennisation de ce projet ne peut avoir lieu sans l’aide de vos dons !